Pas d’oiseau sur les fils Agrandir l'image

Pas d’oiseau sur les fils

Nouveau produit

Par Raphaël Schraepen. Préface de Francesco Lotoro

Plus de détails

9,00 € TTC

Fiche technique

Collection Libres écrits
Date de parution 10 décembre 2015
Nombre de pages 222
Format 11 x 16,8
ISBN 978-2-930408-32-3
Dépôt légal D/2015/9464/8

En savoir plus

Un des aspects de la propagande totalitaire en général, nazie en particulier, consiste à appliquer à des concepts des qualificatifs impropres mais qui frappent l’imagination. Ainsi, l’expression « Entartete Musik », « musique dégénérée ».

Mais qu’est-ce que la musique dite « dégénérée » ? Le présent ouvrage tente de répondre à cette question, et les réponses sont à la fois complexes et, par moments, horriblement simplistes. Il tente également de mettre cette question en perspective en dressant un tableau de l’état de la musique en Occident dès la fin du XIXe siècle, et en proposant des pistes permettant éventuellement d’appréhender un problème particulier : pourquoi, à la chute du nazisme, nombre de compositeurs déclarés « dégénérés » ne furent-ils plus écoutés pendant des décennies ?

Raphaël Schraepen travaille en remédiation scolaire comme coordinateur de projets et professeur d’anglais. Mélomane depuis l’enfance, avec une prédilection pour Bob Dylan, Buffy Sainte-Marie, Ilene Barnes, John Coltrane, Charles Koechlin, Leos Janacek et la musique slave, il chante en ensemble vocal avec une préférence pour les œuvres contemporaines. Il a participé aux créations d’œuvres de Garrett List (État de siège), Orlando Gough (The Shouting Fence) ou Frederic Rzewski (Fuir la folie).