Une éclipse et des lucioles : De la démocratie au XXIe siècle

11,00 €

Par Olivier Starquit

Quantité

Le livre

La démocratie ressemble de plus en plus à un simulacre, semble soluble dans le néolibéralisme et souffre de myopie structurelle. Une certaine lassitude voire une certaine colère s’empare des populations, le rapport à la raison et à la vérité vacille, l’horizon est sombre et fait ressurgir la même question lancinante : comment critiquer l’ordre des choses sans alimenter la résignation et le défaitisme ? À bien des égards, l’éclipse totale paraît proche.

Pourtant, tout le monde n’a pas sombré du côté obscur de la force. Des lucioles survivent et scintillent bel et bien. En témoigne l’apparition, un peu partout, de mouvements démocratiques spontanés qui indiquent que l’espoir n’est pas mort et que la volonté existe de reprendre les choses en main. Un autre monde existe déjà où la démocratie foisonne et fourmille quotidiennement à plusieurs niveaux et à plusieurs endroits sous la forme d’une réappropriation permanente.

Préface : Manuel Cervera-Marzal

« Une nouvelle ère se présente à nous, qui requiert une autre manière de faire de la politique, une manière qui réponde aux besoins urgents et aux espoirs de la population plutôt qu’à ses peurs. »

L’auteur

Olivier Starquit

Licencié en philologie germanique, maître en traduction et maître en relations internationales et en politique européenne, Olivier Starquit est l’auteur de L’individu privatisé, le service public pour la démocratie (Espace de liberté, 2009) de L’Extinction des Lumières, vers une dilution de la démocratie ? (Territoires de la Mémoire, 2011) et Des Mots qui puent (Éditions du Cerisier, 2018).

Collaborateur régulier de la revue Aide-mémoire, il est l’auteur de nombreux articles contribuant à une critique incisive et éclairée de notre système démocratique et explorant les nouvelles formes et initiatives d’organisations citoyennes.

Le préfacier

Manuel Cervera-Marzal

Manuel Cervera-Marzal est docteur en science politique de l’Université Libre de Bruxelles et de l’Université Paris-Diderot. Sa thèse, soutenue en 2014, s’intitulait : Ni paix ni guerre. Philosophie de la désobéissance civile et politique de la non-violence.

Il est notamment l’auteur de Désobéir en démocratie. La pensée désobéissante de Thoreau à Martin Luther King (Forges de Vulcain, 2013), Pour un suicide des intellectuels, (Textuel, 2016) et Les nouveaux désobéissants : citoyens ou hors-la-loi ?, (Le Bord de l’eau, collection « Bibliothèque du MAUSS », 2016).

Fiche technique

Collection
Libres écrits
Date de parution
20 février 2019
Nombre de pages
256
Format
11 x 16.8
ISBN
978-2-930408-41-5
Dépôt légal
D/2018/9464/8