• Neuf
search

Je voyais l'aurore... Récit de la captivité (1944-1945)

16,00 €

Par Marie-Thérèse Dewé

Quantité

Le récit de la captivité de Marie-Thérèse Dewé, évoquant les destins tragiques de sa sœur, Marie-Madeleine, et de Berthe Morimont-Lambrecht, est un récit à la fois singulier et pluriel.

Singulier, parce qu’il nous permet tout d’abord d’entrevoir et de ressentir ce que fut l’expérience unique et personnelle d’une Liégeoise de 36 ans, une femme avec ses expériences, son héritage familial, sa personnalité, ses croyances, prise dans un contexte historique et socio-politique unique.

Pluriel, car il évoque avec force l’implication des femmes dans la Résistance en Belgique, et la répression dont elles firent l’objet. Ce témoignage permet donc également de construire une mémoire non plus sélective, mais bien collective, représentative de notre société, dans toute sa diversité.

La grande Histoire se raconte donc aussi au féminin, d’individu à individu, d’être sensible à être sensible, avec ses reconstructions et ses non-dits, ses sujets tabous et ses retenues.

Table des matières

La Grande Histoire se raconte aussi au féminin !
Introduction
I. Liège, l’arrestation
II. Les aviateurs
III. Saint-Léonard, en prison
IV. De Liège à Kreusburg, le voyage
V. Kreusburg, le travail aux champs
VI. Ravensbrück, à l’ombre de la mort
VII. Mauthausen, l’enfer sur terre
Conclusion
Éléments de bibliographie

Fiche technique

Collection
A refaire
Date de parution
2021
Format
19 cm x 12 cm
ISBN
9782930408484